Mes derniers avis romans:

dimanche 13 mars 2016

Balle de match (Harlan Coben)



Titre original: Drop shot
Traduction: Martine Leconte
Nationalité de l’auteur: Américaine
Editions Pocket (septembre 2005) numéro 12555
Collection Thriller
406 pages
ISBN-10: 226615267X
ISBN-13: 9782266152679
Genre: Thriller
Lu le: 12 mars 2016
Ma note: 14/20




Résumé/4ème de couverture:

Dans le monde du tennis professionnel, certains n’hésitent pas à remplacer la balle jaune par une autre d’un plus petit calibre aux effets mortels. Comme celle qui a mis définitivement fin à la carrière de l’ancienne championne Valérie Simpson par exemple. 
Pour l’agent sportif Myron Bolitar, c’est une nouvelle enquête semée d’embûches qui commence. Qui avait intérêt à tuer Valérie ? Et pourquoi celle-ci a-t-elle cherché à le joindre la veille de son assassinat, après un long silence ? Quel rapport enfin entre elle et le protégé de Myron, Duane Richwood, la star montante de la raquette américaine ? 
Personne ne semble très enclin à répondre à ces questions. Alors quand la mafia et un sénateur véreux s’en mêlent, Myron comprend que le jeu va être décisif…

L’histoire:

Myron Bolitar, ancien basketteur, ex-agent du FBI reconverti comme agent sportif va mené l'enquête sur l’assassinat, en plein US Open, d’une jeune joueuse de tennis Valérie Simpson, qui s'apprêtait à signer un contrat avec lui. Lors de cet assassinat qui a eu lieu devant des milliers de spectateurs, personne n'a rien vu…  Myron veut alors retrouver le meurtrier tout en suivant les progrès de son poulain, Duane Richwood, star montante de la raquette. Assisté de Win, son associé expert en arts martiaux et roi de la gâchette, il n’hésitera pas pour cela à sortir les cadavres des placards et à enquêter sur le meurtre du fils d’un sénateur survenu 6 ans auparavant.
Les deux crimes seraient-ils liés? Quel rapport  entre Valérie et Duane Richwood? Personne ne semble apte à répondre à ces questions. Alors quand la mafia et le sénateur s'en mêlent, Myron comprend que la partie est loin d'être finie...

Mon avis...:

… Général:

J’ai acheté ce 2ème Harlan Coben car j’avais beaucoup aimé « Ne le dis à personne » qui m’avait fait palpiter, et que ce livre se plonge dans le monde du tennis (je joue moi-même au tennis depuis pas mal d’années maintenant). Néanmoins, « Balle de match » ne m’a pas terrassée de plaisir… Je trouve que c’est quand même un bon policier (je ne le qualifierais pas de thriller) et j’ai apprécié le fait de retrouver des noms familiers des professionnels du tennis des années 90…tout en ayant l’envers du décor avec les vestiaires, les sponsors et tout l’argent en jeu qui circule.

… Sur quelques personnages:

C’est le premier tome de la saga « Myron Bolitar » que je lis donc je découvre ce personnage, ainsi que son associé et meilleur ami Win. J’ai beaucoup aimé ces 2 personnages tellement hors du commun!!! Ils sont tellement différents l’un de l’autre qu’il n’y a pas de risque que l’on s’y perde, et leurs différences font en sorte qu’ils soient totalement complémentaires.

·      Myron Bolitar, ancienne star montante du basket qui devient agent sportif suite à une blessure arrêtant définitivement sa carrière. Il n’a pas froid au yeux, garde son immense humour (très communicatif vers le lecteur!) et une grande répartie même dans les pires situations, tout en gardant ses valeurs. De part son fort caractère, il arrive à ses fins sans être méchamment bourru et antipathique ce qui change et qui est très appréciable.

·      Windsor Horne Lockwood, alias Win, décrit physiquement comme le fils à papa, riche et bien habillé. Mais on se rend vite compte que son caractère est bien différent et qu’il vaut mieux faire parti de ses amis que de ses ennemis. Ses sentiments de sont pas nuançables: tout comme il aime et protège ses amis au point d’y laisser sa vie, il va régler ses comptes par la manière la plus directe avec ses ennemis.

Point de vue - Critiques:

C’est un livre bourré d’humour et de repartie, mais avec de nombreux personnages dont la présence ne s’avère pas forcément pertinente avec l’histoire. J’ai ainsi parfois était un peu perdue en ce qui concernait les sponsors mêlés à la mafia… D’autant plus que ces histoires de sponsors et entraineurs n’ont au final pas grand chose à voir avec le meurtre de la jeune Valérie. Elles sont là, pour moi, pour distraire et mener le lecteur vers de fausses pistes et c’est  la raison pour laquelle j’ai parfois eu du mal à faire le lien avec l’enquête sur le meurtre.

J’ai été un peu déçue par le dénouement, dans le sens où je l’avais un peu deviné, donc je n’ai pas été surprise!! Mais tout au long de l’enquête, je me suis beaucoup interrogée sur Deanna Yeller: pourquoi cette attitude, ces paroles et ce ton dégagé lorsqu’on lui parle de son fils décédé? On peut dire qu’elle n’a pas le comportement d’une mère ayant perdue la prunelle de ses yeux!!

En bref:

Un bon policier (plutôt que thriller dans ce cas) dans le monde du tennis qui m’a fait découvrir Myron Bolitar. Je me suis plus attachée à ce personnage plutôt qu’a l’histoire en elle-même, qui fait que j’aurais plaisir à lire d’autres aventures de Myron et Win.

Autour du livre:

   2ème volet des aventures de Myron Bolitar.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire