Mes derniers avis romans:



dimanche 28 février 2016

Acquisitions 28 février 2016

Aujourd’hui c’était expédition au Salon du Fantastique à l’espace Champeret avec Leelys (Léa) de Livraddict. Malheureusement, on a vite fait le tour, d’autant plus qu’il n’y a pas que des livres, c’est le fantastique en général. Pas d’acquisitions de livres, mais quelques marques-pages.

Nous sommes donc allées à « Aaapoum Bapoum », spécialisé dans les bandes dessinées et mangas d’occasions et collections. 

Malheureusement pour moi, je n’avais pas mon carnet où je note tous les livres que j’ai déjà et ceux qu’il me faut… Résultat, je me retrouve avec les deux BD des Schtroumpfs en double… Je les revends donc sur Priceminister au prix que je les ai payés ! 

# 1   « Sept jours pour une éternité» Tome 1 de Marc Lévy, Editions Casterman, 68 pages 

Elle a la force des anges... Il a le charme du diable...Pour mettre un terme à leur éternelle rivalité, Dieu et Lucifer se sont lancé un ultime défi....Ils envoient en mission leurs deux meilleurs agents....Lucas et Zofia auront sept jours sur terre pour faire triompher leur camp, décidant ainsi qui du bien ou du mal gouvernera les hommes....En organisant ce pari absurde, Dieu et Lucifer avaient tout prévu, sauf une chose...Que l'ange et le démon se rencontreraient...


# 2   « La menace Schtroumpf» Tome 20 de Peyo, Editions Le Lombard, 48 pages 

Rien ne va plus au village des Schtroumpfs ! Eux qui sont d'habitude si aimables, si gentils, si joyeux, les revoici méconnaissables. En effet, allez savoir pourquoi, depuis quelque temps, ils sont désagréables, grognons et querelleurs. Au fur et à mesure que les jours passent, la situation ne fait qu'empirer. Le Grand Schtroumpf est lui-même désemparé. Il faut toutefois absolument trouver un moyen de remettre les Schtroumpfs sur le droit chemin...


# 3   « Le Schtroumpf reporter» Tome 22 de Peyo, Editions Le Lombard, 48 pages 


Un des Schtroumpfs qui aime observer les comportements de son entourage, s’est rendu compte que le moindre petit événement était souvent déformé par le bouche à oreille et qu’une peccadille pouvait prendre des proportions démesurées…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire