Mes derniers avis romans:

dimanche 20 mars 2016

Acquisitions 19 Mars 2016



« Le Salon du Livre de Paris 2016 » a ouvert ses portes !!! Moment incontournable en ce début de printemps pour pouvoir y rencontrer ses auteurs fétiches et coups de cœurs. On peut aussi y faire des découvertes : des auteurs bien sûr (connus ou moins connus, contemporains ou classiques, français ou étrangers…) mais aussi des maisons d’éditions ! Et bien sûr la tentation est grande avec une multitude de livres qui attendent preneurs (plus les petits cadeaux au moment des achats), avec pourquoi une dédicace !

Voici mon panier :

-       Zoo de James Patterson
-       Le Hobbit de J.R.R Tolkien
-       Juste une ombre de Karine Giebel
-       L’exil des anges de Gilles Legardinier
-       L’extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S Spivet de Rief Larsen


  # 1   « Zoo» de James Patterson, Editions Le Livre de Poche, 408 pages 


À Los Angeles, deux lions dévorent leur gardien. Dans l'État de New York, des chasseurs sont tués par des ours bruns. En Inde, un éléphant piétine à mort son cornac... Partout, les bêtes, sauvages et domestiques, se montrent brusquement d'une agressivité inouïe à l'encontre d'une espèce bien particulière : l’homme. Seul Jackson Oz, docteur en biologie à l’université de Californie, a conscience de la menace : l'humanité court à sa perte. Bientôt la Terre ne sera plus qu'un vaste zoo sans cages, dont les animaux auront pris le contrôle. Numéro un mondial du suspense, James Patterson délaisse le temps d'un roman ses intrigues policières pour nous livrer un thriller apocalyptique.

  # 2   « Le Hobbit » de J.R.R Tolkien, Editions Le Livre de Poche, 401 pages 


Bilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible et sans histoire. Son quotidien est bouleversé un beau jour, lorsque Gandalf le magicien et treize nains barbus l'entraînent dans un voyage périlleux. C'est le début d'une grande aventure, d'une fantastique quête au trésor semée d'embûches et d'épreuves, qui mènera Bilbo jusqu'à la Montagne Solitaire gardée par le dragon Smaug




  # 3   « Juste une ombre » de Karine Giebel, Editions Pocket, 606 pages 

,

D’abord, c’est une silhouette, un soir, dans la rue… Un face-à-face avec la mort.
Ensuite, c’est une présence. Le jour : à tous les carrefours. La nuit : à ton chevet. Impossible à saisir, à expliquer, à prouver.
Bientôt, une obsession. Qui ruine ta carrière, te sépare de tes amis, de ton amant. Te rend folle. Et seule.
Juste une ombre. Qui s’étend sur ta vie et s’en empare à jamais.
Tu lui appartiens, il est déjà trop tard…


  # 4   « L’exil des anges » de Gilles Legardinier, Editions Pocket, 343 pages 

Ils ne se connaissent pas, mais un même rêve leur a donné rendez-vous dans une mystérieuse chapelle des Highlands. Valeria, Peter et Stefan ignorent qu’ils sont la preuve vivante d’une découverte révolutionnaire sur les arcanes de la mémoire faite vingt ans plus tôt par deux scientifiques disparus. Une découverte que beaucoup voudraient s’approprier – à n’importe quel prix. Pour échapper à ceux qui les traquent, ils n’ont pas d’autre choix que de remonter à l’origine du secret dont ils sont les ultimes gardiens. Leurs souvenirs sont des sanctuaires. À eux d’en trouver les clés…



  # 5   « L’extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet » de Rief Larsen, Editions Le Livre de Poche, 411 pages 

T. S. Spivet est un jeune prodige de douze ans, passionné par la cartographie et les illustrations scientifiques. Un jour, le musée Smithsonian l’appelle : le très prestigieux prix Baird lui a été décerné et il est invité à venir faire un discours. À l'insu de tous, il décide alors de traverser les États-Unis dans un train de marchandises pour rejoindre Washington DC... Mais là-bas personne ne se doute qu'il n'est qu'un enfant. Muni d'un télescope, de quatre compas et des Mémoires de son arrière-arrière-grand-mère, T. S. entreprend un voyage initiatique qui lui permettra peut-être enfin de comprendre comment marche le monde... Notes, cartes et dessins se mêlent au récit avec un humour et une fantaisie irrésistibles.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire