Mes derniers avis romans:

mercredi 26 juillet 2017

Maudit Karma (David Safier)



Titre original: Mieses karma, band 1
Traduction: Catherine Barret
Nationalité de l’auteur: Allemande
Editions Pocket (15 Avril 2010)
numéro 14011
343 pages
ISBN-10: 2266192396
ISBN-13: 978-2266192392
Genre: Humour
Lu le: 22 Juillet 2017
Ma note: 15/20



Résumé/4ème de couverture:

            Animatrice de talk-show, Kim Lange est au sommet de sa gloire quand elle est écrasée par une météorite. Dans l'au-delà, elle apprend qu'elle a accumulé beaucoup trop de mauvais karma au cours de son existence. Non seulement elle a négligé sa fille et trompé son mari, mais elle a rendu la vie impossible à son entourage. Pour sa punition, Kim se réincarne en fourmi. Et le pire reste à venir : de ses minuscules yeux d'insecte, elle voit une autre femme la remplacer auprès de sa famille. Elle doit au plus vite remonter l'échelle des réincarnations. Mais, de fourmi à bipède, le chemin est long. Kim devra surmonter bien des obstacles..

Mon avis:

            Avec son titre et sa couverture bien marrants, ce livre rentrait parfaitement dans le défi lecture et il promettait de aussi de passer un bon moment, voire même de moments très hilarants et très drôles selon les nombreux commentaires que j’ai eus! Et j’ai effectivement passé un bon moment, bien  divertissant mais je ne me suis pas pour autant esclaffer de rire (mais sourire oui!). En revanche, plus ma lecture progressait plus j’ai été surprise par l’angle que prenait l’histoire qui aborde finalement des sujets assez profonds sous cette surface humoristique.

Points de vue/Critiques:

Dans la première et majoritaire partie du roman, nous suivons donc Kim qui, après être morte bêtement se voit refuser le paradis par Bouddha à cause de ses trop mauvaises actions lui conférant un mauvais karma. Qu’à cela ne tienne, une deuxième chance lui est donné afin de collectionner du bon karma: être réincarnée! Mais avant de se réincarner en une jeune femme, mère de famille, elle débutera ses réincarnations en fourmi et devra accumuler de bonnes actions pour monter dans l’échelle des réincarnations et ainsi retourner auprès de sa fille. A chaque changement de corps équivaut donc un changement de vie et un état d’esprit différent dont la perception sera décrite. Ces différents stades de réincarnations animalières sont évidement les plus drôles et les plus cocasses! Ajoutons à cela, qu’elle rencontre rapidement la réincarnation de Casanova et qu’il la suivra jusqu’à la fin, cela procure des échanges improbables et inédits entre les deux!

Et puis une dernière partie rend l’histoire étonnement plus profonde. Cette tournure a été pour moi surprenante et inattendue et fait donc en sorte que ce livre ne se résume pas seulement à du second degré. 
Car une fois que Kim réussi à se réincarner en être humain, elle ne réintègre (logiquement?) pas son propre corps. Sans compter que deux ans se sont déjà écoulés depuis sa mort et donc que son mari et sa fille ont continué leur vie, pas facile alors de retrouver sa place de femme et de maman auprès d’eux! Je dois avouer que cette dernière partie m’a fait penser à Drop Dead Diva mélangé à l’esprit des livre de Nicholas Sparks, ce qui n’est pas pour me déplaire!

Au fil de ses réincarnations successives, Kim va donc progressivement prendre conscience de l’exécrable personne qu’elle était et va changer (sans changement de mentalité, pas de changement de corps!). Ces évolutions psychologiques sont faites en douceur et ne constituent pas le mantra obsessionnel de l’histoire. Kim va ainsi, par exemple, se prendre d’amitié pour d’autres « personnes » mais en étant dans les mêmes conditions animalières qu'elle, il n’y a pas donc de classe sociale et de hiérarchie, tout le monde est égaux. Kim va alors, par réflexe et par normalité, venir en aide aux gens autour d’elle. 
Le livre traite donc de sujets plus sérieux telles que l’importance de la famille, la pression sociale et bien sûr, que l’on y croit ou pas, au Karma avec ses bonnes et mauvaises actions. 

En bref:

            Une sympathique histoire à prendre comme elle vient, au second degré, qui fait rire et/ou sourire au fil des pages et au fil des différentes réincarnations de Kim nous donnant des situations improbables et rocambolesques. Une agréable surprise vient avec la fin du livre qui s’oriente vers quelque chose de plus profond, une véritable quête personnelle.



lundi 24 juillet 2017

La guerre des clans, cycle 1, tome 2: à feu et à sang (Erin Hunter)




Titre original: Fire and Ice
Traduction: Cécile Pournin
Nationalité de l’auteur: Anglaise
Editions Pocket Jeunesse
358 pages
ISBN-13: 9782266149495
Genre: Jeunesse
Lu le: 21 Juillet 2017
Ma note: 16/20





Résumé/4ème de couverture:

            A sein du Clan du Tonnerre, Coeur de Feu est devenu un valeureux guerrier.
Une chance ! Il aura besoin de toutes ses forces pour déjouer les plans diaboliques de Griffe de Tigre qui cherche à lui nuire et à l'exclure de son clan. Sans parler des accidents et maladies qui s'abattent depuis quelque temps sur sa tribu. Lorsque le clan voisin, celui du Vent, est chassé de ses terres, sa méfiance grandit encore. Déchiré, Coeur de Feu s'interroge : comment aider les autres quand on doit se défendre soi-même ?

Mon avis:

Presque juste après avoir terminé le premier tome lu en lecture commune avec Chloé du blog les pages de clochette, non seulement j’enchaîne sur ce deuxième tome que j’avais en réserve dans ma PAL mais en plus on ne change pas une équipe qui gagne donc également lecture commune avec Chloé!

Et tout comme pour le premier tome, nous sommes toutes les deux d’accord sur le fait que c’est un tout aussi bon tome que le premier (voire peut-petre un tout petit plus), et on a de plus en plus hâte de connaître la suite… (peut-être que les 40 tomes de la saga seront lus plus vite que prévu au final…!).

Points de vue/Critiques:

Alors que dans le premier tome, il nous fallait un certain temps pour prendre notre marque entre les différents clans et tous les personnages, autant dans celui-ci les bases sont assimilées donc on rentre vite dans le vif du sujet. Et même si le premier tome était encore frais dans ma tête, de nombreux petits rappels essentiels sont présents au début de celui-ci. 

Concernant l’intrigue, on augmente d’un cran niveau intensité et intérêt et trois choses m’ont particulièrement plu.
La première c’est que Coeur de Feu étant un chat domestique à la base mais adopté par le clan, j’ai trouvé logique qu’il se pose des questions sur ses origines. Ces questionnements et interrogations sur les véritables liens du sang arrivent logiquement au bon moment. Car après avoir reçu de nouvelles responsabilités au sein du clan, une remise en question sur ses origines, ses valeurs, ses choix et sur la confiance du clan pointent le bout de leur nez.
Ensuite, au delà d’avoir l’agréable présence, assez timide, de la soeur de Coeur de Feu, j’ai été particulièrement sensible et surprise par l’arrivée du neveu de Coeur de Feu dans le clan, qui apportera de nombreuses possibilités très intéressantes par la suite!
Enfin, le fait que l’intrigue majeure du premier tome avec Griffe de Tigre ne soit pas résolu ici, auxquelles s’ajoutent quelques autres petites intrigues, font étoffer l’histoire, la rendant de plus en plus palpitante. On a donc beaucoup plus d’actions dans ce tome, mêlées de deux ou trois surprises entre deux.

En bref:

            Après un premier tome où l’on pose les bases et où l’on fait connaissance avec cette saga, ce deuxième tome est logiquement plus riche en surprises, en actions et en suspense. Le personnage principal évolue également au bon moment. Les enjeux sont de plus en plus nombreux et l’on a hâte de connaitre la suite pour savoir comment l’auteure va pouvoir orienter les intrigues au vue des nombreuses possibilités.

Autour du livre:
  • Tome 1: Retour à l’état sauvage (<— chronique à retrouver ici)



samedi 22 juillet 2017

Ocelot, le chat qui n'en était pas un




Scénario: Jean-David Morvan et Séverine Tréfouël
Illustrations: Agnès Fouquart
Nationalité de l’auteur: Française
Editions Delcourt (19 Août 2015)
48 pages
ISBN-10: 2756047899
ISBN-13: 978-2756047898
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 19 Juillet 2017
Ma note: 16/20



L’histoire:

Ocelot est un magnifique félin qui parcourt le monde en compagnie de sa maîtresse, une jet-setteuse digne de Nabilla, afin de concourir aux plus importants concours de beauté animale. Mais au moment d'un transfert à Roissy, leurs routes se séparent et le voilà secouru par une curieuse bande de chats prêts à tout pour le ramener à son vrai domicile qu'il n'a jamais connu : la jungle sud-américaine.

Mon avis:

Mi-chat, mi-animal sauvage, cette bande-dessinée a tout pour plaire! Une histoire avec une bonne intrigue ponctuée d’humour percutant qui nous fait visiter les lieux et monuments de Paris, tout est réuni pour nous faire passer un très bon moment!

Aux pinceaux, Agnès Fouquart montre l'étendue de son talent en utilisant toute une palette de styles pour illustrer cette histoire. Souple et élégant pour les matous, caricatural à souhait pour souligner tel ou tel effet comique et ultra-précis quand il s'agit des décors, le trait est bien en place. 

En bref:

            Une bonne bande-dessinée, tant par son histoire logique et pleine d’humour, par son personnage principal original et attachant et par des dessins qui se prêtent parfaitement au synopsis, le tout nous embarquant dans les quatre coins de Paris.

Autour du livre:
  • Livre emprunté à la bibliothèque


Le rêve du papillon, tome 3: les ficelles du cordonnier




Scénario: Richard Marazano
Illustrations: Luo Yin
Nationalité des auteurs: Française et Chinoise
Editions Dargaud (2 Décembre 2011)
56 pages
ISBN-10: 2205064541
ISBN-13: 978-2205064544
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 18 Juillet 2017
Ma note: 16/20



L’histoire:

            Dans ce 3e épisode du Rêve du papillon, Tutu fait toujours ces rêves bizarres qui semblent lui indiquer ce qu'elle doit faire pour que l'empereur la laisse rentrer chez elle, à savoir trouver ce papillon qu'il désire à tout prix. Alors qu'un superbe spécimen blanc apparaît autour d'elle dans les moments les plus inattendus, la petite fille poursuit ses recherches pour comprendre ce monde incroyable qui l'entoure. Aidée par les lapins agents secrets, elle explore la grande bibliothèque de la vallée et y trouve un ouvrage consacré aux papillons écrit par... l'empereur lui-même !

Mon avis:

Même si je n’ai pas compris le titre de ce tome en fonction de l’histoire, le scénario monte crescendo et on a hâte de connaître le dénouement pour Tutu! Quelques révélations nous sont faites, mais il reste suffisamment de questions à résoudre pour avoir un autre tome. L'Empereur dévoile une partie de ses projets et l'on connaît son but, celui de dominer les rêves à travers une machine. Le papillon a également une importance capitale dans cette histoire. 

Même arrivé au tome 3, le personnage de Tutu évolue encore et devient de plus en plus attachant et charismatique, et c’est génial! Sa relation avec les lapins espoirs prend une tout autre tournure, unissant leurs liens d’affection. Dés le début je n’aimais pas ces lapins stupides et facétieux mais leur amitié envers Tutu m’a réconcilié avec eux! 

L'histoire est donc riche en rebondissements et en révélations, le texte est soigné, le style est fluide, c'est très agréable à lire et on ne se lasse pas. L'émotion et l'humour sont tout aussi présents que le mystère et l'angoisse, ce tome est donc riche en moments forts.

En bref:

            La série grandit de tome en tome. D’un côté, nous avons une partie des révélations et de l’autre, le dernier tome s’avère essentiel! Le travail autour du texte et du dessin est toujours de grande qualité et les auteurs réussissent à faire évoluer leurs personnages pour nous les rendre encore plus attachants et sympathiques.

Autour du livre:
  • Tome 1: Lapins sur la lune (<— chronique à retrouver ici)
  • Tome 2: Stupides! Stupides espions! (<— chronique à retrouver ici)
  • Livre emprunté à la bibliothèque


Léonard & Salaï, tome 1: Il salaïno




Scénario et Illustrations: Benjamin Lacombe
Nationalité de l’auteur: Française
Editions Noctambule (26 Mars 2014)
96 pages
ISBN-10: 2302018737
ISBN-13: 978-2302018730
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 16 Juillet 2017
Ma note: 17/20





Résumé/4ème de couverture:

            Immergez-vous au coeur de ce diptyque, cette évocation romanesque qui présente une autre vision. de Léonard de Vinci, de son entourage et de sa vie. Comment a-t-il vécu, aimé, souffert ? Cet univers où règne la grâce, remarquable par son ampleur et sa profondeur, résonne à notre époque de façon étonnamment moderne. Un portrait sensible et fascinant d'un artiste jamais égalé...

Mon avis:

Encore une magnifique oeuvre signée Benjamin Lacombe! Et quand on connaît le talent de Léonard de Vinci, Benjamin Lacombe le lui rend bien par son incroyable talent à lui! Il suffit d’ouvrir le livre et de découvrir cette formidable première double page pour être soufflé et convaincu d’un tel talent!


Pour continuer sur le côté graphique du livre, on ascite toujours au style de Benjamin Lacombe avec les traits de ses personnages si caractéristiques et ses jeux de lumière qui instaure un climat intime se prêtant parfaitement à la relation entre Léonard de Vinci et Salaï. Contrairement aux autres oeuvres de Lacombe utilisant majestueusement toute une palette de couleurs incroyables, ici seules des teintes grises et sépia sont utilisés, et cela à juste titre afin de révéler au mieux la vie et les oeuvres de l’artiste peintre. 

Niveau histoire, on se focalise davantage sur la relation entre Léonard et Salaï. Et même si on retrace la vie de Léonard à travers cette relation, on a l’impression de ne pas assister vraiment à la vie de Léonard. Le récit est un peu rapide et précipité, les évènements se succèdent assez vite et semblent être survolés. On referme ce livre en ayant l’impression que l’on a fait qu’effleurer la vie de Léonard, sans vraiment pouvoir retranscrire quelles ont été les grandes étapes de sa vie.

En bref:

            Une superbe oeuvre graphique révélant par le talent de Benjamin Lacombe tout le génie et le talent de Léonard de Vinci. À travers ce livre, on apprend davantage sur l’intimité de Léonard de Vinci avec sa relation d’amant et de muse avec Salaï, plutôt que sa vie dans sa généralité du fait de la rapidité des évènements et des coupures temporelles.

Autour du livre:
  • Livre emprunté à la bibliothèque